Connectez-vous à votre compteCréer un compteAccueil

Voyants recommandés par le Guide de la voyance CAPA :

  • Pascal - Médium, Voyant
    Pascal - Médium, Voyant
    www.medium-pascal.com
    Médium à la REUNION, sur St PIERRE
    Consultation en cabinet ou téléphone
    Nombre de notes : 1
    Yannick Line Medium
    Yannick Line Medium
    https://www.Yannick-line-medium.com
    Medium, voyant
    Sur toute la France
    Nombre de notes : 51
  • Sylviane Médium
    Sylviane Médium
    www.sylviane-medium.fr
    Voyance-contact défunt-guidance
    consultation en cabinet- skype-tel
    Nombre de notes : 1
    ISIS JULIETTE
    ISIS JULIETTE
    http://voyance-isis-juliette-energet
    Medium Energéticienne
    FRONTIGNAN et ses environs
    Nombre de notes : 2
  • Rolland-Patrick
    Rolland-Patrick
    http://rollandpatrick.e-monsite.com/
    Voyance par SMS mail ou téléphone
    Sur toute la France
    Nombre de notes : 2
    Loridan Magnétiseur
    Loridan Magnétiseur
    www.reflexo-evasion.com
    Magnétisme en cabinet et domicile
    Sur Beaufort en Vallée et alentours
    Nombre de notes : 1

Vous recherchez un voyant, un médium ou un magnétiseur ? N’hésitez plus, le Guide de la Voyance CAPA est là pour vous assister.
Il vous suffit de lancer une recherche selon vos besoins, et vous trouverez la personne qu’il vous faut :

Voyant(e) Médium Magnétiseur(se)
Radiesthésiste Télépathes Chamane

CAPA vous guide dans vos recherches en vous aidant
à mieux connaître l'ésotérisme, ses pratiques, ses méthodes...
Alors avant de consulter posez vous les bonnes questions :

Suivre le guide

Pour profiter au mieux de tous les services proposés par le Guide de la voyance CAPA, vous devez être connecté à votre compte :

Connectez-vous
à votre compte
Créer votre
compte
Rechercher un praticien

Don :

Sélectionner le don que vous recherchez.

Activité :

Sélectionner l'activité que vous recherchez.

Support :

Sélectionner le support que vous recherchez.

Consultation :

Sélectionner le type de consultation que vous désirez avoir.

Nom :

- Si vous recherchez un praticien particulier, saisissez son nom.
- Si vous ne recherchez pas un praticien en particulier, laissez ce champ vide.

Code postal :

- Saisissez votre code postal pour sélectionner
les praticiens proches de chez vous.
- Si consultation à distance (audiotel, téléphone, courrier ...) laissez ce champ vide.

Où :

En fonction du code postal que vous avez saisi
Lancer votre recherche
Voyants les plus populaires
Fabio d'Ara - Voyant
https://youtu.be/vv6P8gqSUEg
Voyant sans support
pour toute la France
Andre Tarologue
www.icone-voyance.e-monsite.com
Je suis entier,allant à l‘essentiel
Sur toute la France
Eric medium vu sur France
www.starofservice.com/professionnel
Medium voyant sans support
France entière
Yannick Line Medium
https://www.Yannick-line-medium.com
Medium, voyant
Sur toute la France
Jana medium flash
www.naturopathiejana.fr
Voyance téléphone

Accueil > Interviews

Pascal - Voyant

Pascal - Voyant

Interview de Pascal - voyant qui pratique la voyance depuis plus de 20 ans et qui a beaucoup à nous apprendre sur la vie.

Béatrice

Ecrit par : Béatrice

Le : 25 février 2013

Comment et quand avez-vous vécu vos premières manifestations de voyance ?

Je suis carrément tombé dedans car ma mère pratiquait la cartomancie en amateur. Je n’étais donc pas choqué et moi-même j’ai toujours eu des intuitions, par exemple je ressentais qu’il allait se passer telle chose et cela arrivait. J’avais des flashs et cela ne me surprenait pas car depuis tout petit je vivais cela.

Sous quelle forme aviez-vous ce genre de prémonitions ?

C’est une idée qui s’impose, ce qu’on appelle un flash, vous savez, comme quand vous vous dites “Je vais aller acheter le pain” et vous y allez ! Cela peut être anodin, par exemple “Tiens, cette voiture va tourner à droite au prochain carrefour” et, en effet, elle tourne à droite ! C’est une idée qui vous est venue comme ça sans réfléchir. C’est souvent une série de petits évènements qui survenaient tout naturellement.

Avez-vous vécu des évènements plus importants que ces “petites choses” qu’il vous arrivait de ressentir dans la vie quotidienne ?

Pendant mon enfance je vivais très bien ces petites manifestations qui faisaient partie de ma vie et qui m’amusaient plutôt. C’est plus tard, à l’adolescence, que j’ai pris conscience de ma différence, que les autres ne sont pas tout à fait comme vous. Je me souviens d’une anecdote : j’avais quinze ans et un ami me parlait d’une jeune fille qui lui plaisait mais qu’il n’osait aborder. Il m’apparut comme une évidence qu’ils sortiraient ensemble, à la grande surprise de mon ami. J’étais d’ailleurs moi-même surpris d’être seul à avoir ces évidences, d’entrer dans cette histoire qui n’était pas la mienne.

A cet âge ces manifestations étaient donc purement spontanées, vous ne pouviez ni les provoquer ni les diriger ?

Quand on est jeune on ne choisit pas, on ne contrôle pas les choses, ça vous vient spontanément. Pourquoi sur telle personne allez-vous ressentir quelque chose et rien sur une autre ? J’ai donc préféré garder cela secret, n’en parlant à personne sauf à ma famille qui était compréhensive pour ces phénomènes.
Quant à moi je ne réussissais pas à avoir de révélations sur ma propre vie, mes désirs, mes peurs m’en empêchaient. Quand on est jeune on a du mal à faire le tri de ses ressentis, on est trop concentré sur soi-même pour être objectif. Or il faut vraiment se tourner vers les autres comme me le conseillait ma mère, avec qui j’avais la chance de partager mes interrogations.

Vous arrivait-il parfois d’avoir des flashes par rapport à de parfaits inconnus ?

Cela m’arrivait souvent quand j’étais jeune car je ne contrôlais rien. Quand une idée me venait elle prenait vite le dessus et me préoccupait. Cela pouvait devenir très perturbant car si on ne contrôle pas cette faculté elle peut devenir gênante. C’est d’ailleurs le cas pour de nombreuses personnes.

Cette faculté vous a-t-elle posé problème avec votre famille ou votre entourage ?

Pas du tout avec ma famille car, comme je vous le disais, j’étais déjà préparé à ces phénomènes, ni avec mon entourage. En effet, je préférais garder le secret car je fréquentais un lycée technique avec une majorité de garçons. Il n’était guère possible d’évoquer ces sujets avec mes camarades, on avait vite fait de passer pour un homosexuel ! J’ai compris qu’il valait mieux éviter d’en parler. A cette époque il y avait ma famille... et le reste du monde. Je vivais dans une sorte de dichotomie entre les deux.
Plus tard j’ai fait des études d’ingénieur et dans ce milieu ces sujets sont tabous, donc je ne les abordais pas. Un jour, à mes débuts de voyant professionnel, j’ai cru pouvoir confier mon nouveau “métier” à un ancien collègue, il s’est enfui en courant ! Après cela je suis resté plus réservé.

A quel moment et pourquoi avez-vous choisi de pratiquer la voyance en professionnel ?

Je travaillais dans l’informatique, un milieu technique, pas très humain, qui ne convenait pas à mon caractère. A cette époque j’avais aussi des problèmes familiaux que j’espérais plus gérables en étant à mon compte. Je me suis donc retrouvé à 35 ans devant un choix : je désirais fortement travailler dans le monde de la voyance et par ailleurs les circonstances familiales s’y prêtaient. Il y a d’un côté le désir, de l’autre les circonstances et il est très important d’être dans les deux !

Quels conseils donneriez-vous à de futurs professionnels ?

Pour ceux qui désirent s’installer je leur dirais : s’il y a la volonté mais pas les circonstances cela ne pourra pas aller. Il faut vraiment savoir si on veut en faire un métier ou une activité secondaire. Si on veut en faire une profession il faut tenir compte des inconvénients du métier : un client ne reviendra pas forcément quand son problème est résolu. il pourra aussi consulter d’autres voyants pour comparer les prédictions, ce qui crée de la concurrence.
On peut penser que le voyant bénéficie du “bouche à oreille”, certes, cela arrive mais bien des gens préfèrent ne pas parler de leur consultation, rester discrets sur leur expérience même si elle est positive. C’est leur jardin secret. Compte tenu de ces réserves il restera peu de gens pour parler de vous. Le bouche à oreille n’est donc intéressant que si l’on exerce en amateur.

Qu’est-ce qui vous a décidé à exercer votre activité à plein temps ? serait-ce un taux de réussite encourageant ?

Le taux de réussite n’est jamais 100 % car la voyance est une science humaine. Ceux qui y prétendent vous mentent. Avec certaines personnes on aura du feeling, avec d’autres non, certaines sont ouvertes, d’autres fermées. Pire, il existe des clients qui mentent ou qui du moins présentent les évènements à leur façon. On ne peut donc faire de bonne voyance dans ces conditions. Le voyant et le client forment un couple, la bonne foi et l’ouverture sont indispensables pour établir un lien.

Comment considérez-vous votre rôle de voyant ?

Essentiellement comme une relation d’aide, au même titre que le médecin, de conseil afin que les bonnes choses annoncées par les cartes se réalisent, plutôt qu’une notion de voyance à tout prix. Par exemple, une cliente redoutait que son ami la quitte et cela apparaissait en effet dans les cartes. Mais nous avons le libre arbitre et dans ce cas il consistait à tout faire pour que cet évènement ne se réalise pas.

Comment concilier la notion de destin et de libre arbitre ?

Le destin met sur notre chemin des évènements que nous ne choisissons pas : une rencontre, bonne ou mauvaise, la maladie, un accident... Mais après nous avons le libre arbitre : que vais-je faire de cela ?
Nous pouvons réagir de différentes manières. Admettons qu’un jeune homme (ou ses parents !) consulte pour savoir s’il aura son bac. En voyance je “vois” que son destin est de réussir cet examen mais si le jeune ne fait aucun effort, sûr de son succès, il aura toutes les chances de le rater. Le destin est le chemin prévu mais la personne est libre de le prendre ou non, d’aller dans le bon sens ou à contre-courant.
Autre exemple: une cliente se plaignait que la relation amoureuse présentée comme positive avait échoué, l’ami l’ayant quittée après de nombreuses crises de jalousie qu’elle lui faisait régulièrement. Même si la relation semble bonne l’on n’est pas dispensé des efforts nécessaires pour la cultiver, c’est évident. Là aussi notre propre attitude est déterminante.
Il ne faut donc pas croire que tout est écrit, trop de gens sont fatalistes. Si l’on pense que quoiqu’il arrive “Dieu le veut” on perd le contrôle de sa vie. On a donc un chemin de vie avec des rencontres, bonnes ou mauvaises, à nous d’exercer notre libre arbitre pour faire un bon choix. Le rôle du voyant est d’aider le consultant pour cela. Le voyant peut aussi mettre en garde contre certains risques qui menacent son client et le conseiller pour la meilleure décision à prendre si les cartes ne sont pas favorables.

Vous avez débuté votre activité en cabinet, pourquoi ne pratiquez-vous plus que par téléphone ? Y a-t-il des avantages ?

En cabinet on a en face de soi une personne souvent stressée ce qui créé une certaine empathie. Or il vaut mieux prendre du recul, de la distance, c’est pourquoi je préfère la consultation téléphonique. Ainsi l’on est beaucoup moins influencé par la personne, moins soumis aux perturbations liées à ses problèmes et donc on est plus dans le ressenti. Malgré ce que pensent certains la communication “passe” donc mieux par téléphone, pour moi en tout cas.
Par contre, je ne peux pratiquer la voyance par mail car dans ce cas il n’y a pas de lien, ou alors un lien très décalé. D’autres y arrivent peut-être, mais en définitive c’est à chaque praticien d’apprécier la méthode qui lui convient le mieux.



Retrouvez Pascal grâce à sont site Pascal voyant.

Laissez un commentaire pour partager votre expérience

Cet article vous fait réagir, vous désirez partager vos impressions, alors n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Pour pouvoir laisser votre commentaire vous devez être connecté à votre compte :

Connectez-vous
à votre compte
Créer votre
compte
 
1304

Par : Reha  , le 24 novembre 2014 06:20:48            Signaler

Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec le principe de circonstances et de volonté pour exercer un métier comme le votre. Sans cela, il paraît difficile de pratiquer pleinement car il faut être prêt et attendre le bon moment. C'est un peu comme un avion, il faut qu'il soit vérifié au niveau technique, que le plein de kérosène soit fait, que le personnel soit à bord mais une fois l'avion prêt, si la piste n'est pas dégagée, il ne pourra pas décoller. Cela peut demander parfois beaucoup de temps. Aussi l'ouverture d'esprit aux autres est une chose essentielle qui demande vraiment une prédisposition particulière et il est vraisemblable que si la personne qui consulte fausse ou déforme la vérité, la voyance sera moins bonne. Il faut former vraiment une équipe pour un libre échange. Je suis aussi d'accord sur le fait que la voyance est la pour nous guider, elle ne nous impose rien. On nous donne les ingrédients pour réussir mais si on ne les utilise pas, rien ne se passera. Alors merci à Pascal pour cet article sincère et plein de lumière.

Derniers articles

Pensée de la semaine - «Avance sur ta route...»

«Avance sur ta route car elle n'existe que par ta marche.»

Cette citation de Saint-Augustin est ...

Ecrit par : Florence CAPA

Pensée de la semaine - L'échec

A quoi se résume l’échec ?
L’abbé Pierre l'a dainsi : « Le plus grand échec ...

Ecrit par : Florence CAPA

Pensée de la semaine - Demander l’impensable...

Pourquoi « Oser demander l’impensable » ?

Jacques Salomé a dit ceci et force est de constater ...

Ecrit par : Florence CAPA

Les journées Voyance et Bien-être à TILLÉ

Le samedi 28 et le dimanche 29 janvier 2017, se dérouleront la 2ème ...

Ecrit par : Florence CAPA

Pensée de la semaine - Avancer !

En ce lundi 14 novembre, jour de Super Pleine Lune, je vous livre un passage ...

Ecrit par : Florence CAPA

Accueil - Mentions légales - Conditions Générales d'Utilisation - Charte de rédaction des messages - Nous contacter


UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour permettre certaines fonctions de ce site ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.